Le Festa Trail de nos adhérents !!

BRAVO A TOUS !!!


CHRISTOPHE LAPOIRIE :

Je n'ai pas l'habitude des comptes-rendus mais, aujourd'hui, je déroge à la règle...
Ce week-end, c'était Héraultrail et franchement, j'ai passé un très beau moment...
73 km et 3100 D+, difficile mais, finalement pas insurmontable...
Une course quasiment menée de bout en bout avec Marc. Chacun à son rythme, tour à tour lièvre pour l'autre...
Nous sommes plusieurs du Saint Mathieu Athletic au départ: Thierry, Pierre, Marc, Anthony, et moi...
Quinze jours en arrière, je ne savais pas que je serai là... Sans objectif spécifique, je n'ai pas vraiment de préparation. J'hésitais encore entre Marathon de l'Hortus (un superbe souvenir), BeaverTrail (une semaine après le FestaTrail) ou Héraultrail... Dans le doute, j'avais cumulé les sorties longues et les recos du parcours...
Ce sont finalement Thierry B. et Francesca qui ont fini de me convaincre...

Avant-départ en fanfare, super pour finir de s'échauffer et se mettre dans le rythme...
Un coup de fusil claque et c'est le départ...
Quatre kilomètres "roulant"... Le peloton s'étire rapidement... Les favoris sont déjà loin...
Les deux plus grosses difficultés annoncées sont Peyre-Martine et le Roc Blanc..
Nous nous suivons dans la montée de Peyre-Martine (environ 600 de D+ sur 3 km), ça monte à la queue-leu-leu, tout le monde s'économise et pense à la suite... Arrivée au sommet et on attaque bientôt la descente...
Nous arrivons en avance au bout de la première boucle... Retour à Saint-Jean-de-Buèges en 1h50... Classement: 186ème... On se pose la question de savoir si nous n'avons été trop rapides... On continue tout de même sur le même rythme...
Dans la montée du Roc Blanc, Marc se sent en forme et me distance largement... Je suis plus lourd et plus lent... Je me cale à mon rythme...
Pour moi, le moment difficile commence: Arrivé à la Coupette, sommet de l'ascension (600 de D+), je dois encore rejoindre le Roc Blanc (encore 200 de D+) mais, mes jambes refusent de repartir... J'alterne alors marche et course... Je jette tout de même de temps en temps un coup d'œil sur le côté pour apprécier les panoramas: le Cirque de Navacelles à gauche, vue dégagée sur le Pic Saint Loup et la Méditerranée sur la droite...
J'arrive finalement au sommet du Roc Blanc...
Je rejoins Marc au ravitaillement: il est déjà alimenté et réhydraté... Il repart...elena et nathalie sont là... Elles m'aident à remplir mon camelback et je repars... Nathalie m'accompagne sur quelques centaines de mètres et j'attaque la descente sur Brissac avec ses encouragements... J'ai oublié de vider l'air dans mon camelback, le bruit m'agace... Je m'arrête pour palier à ça quand, soudain sorti de nulle part déboule françois, un salut, une invitation à le suivre et il disparaît déjà dans les buissons....
Dans la descente, mes chaussures me blessent... J'imagine déjà les ampoules et les hématomes sous les ongles... J'espère que mon "assistance" et épouse sera au rendez-vous...
Brissac... Kilomètre 28... 4h50 de course... Classement : 158ème...
J'arrive encore avec dix minutes d'avance sur mes estimations...
Première chose: je change de chaussures... Les nouvelles sont neuves et je les croyais trop grandes... J'étais prêt à les renvoyer... Mais non, elles sont finalement juste parfaites: mes pieds respirent et mes ongles survivront...
J'accuse un peu de fatigue et doute toujours pour la suite...
Marc est là, en pleine forme.
marc M. nous a rejoint... Il me rassure sur la suite...
Je mange un peu et boit... Un sandwich ? Non, ça ne passe pas... Je recrache... Je reste aux TUC et aux oranges... Et au Coca...!! (Je ne le sais pas encore mais, c'est ce qui va me sauver...)
Arrivée en force du SMA pour les relais...isabelle est là, prête à partir...
Je décide repartir... Marc s'attarde encore un peu mais, je sais qu'il est plus rapide et qu'il me rattrapera...
Je rattrape et dépasse Olivier, qui fera un magnifique combo ce week-end: Héraultrail le samedi et Tour du Pic le dimanche...
Ce que j'avais prévu arrive: Marc me rattrape et me dépasse... Il a vraiment du gaz...
Au bout de 5 kms, je traverse le pont de Saint Étienne d'Issenssac... Un coucou à Valerie en poste de signaleur et j'attaque les 800 mètres de goudron... J'en profite pour récupérer... Je sais ce qui m'attend...
Je vois un coureur qui sort des buissons sur la gauche... C'est Marc qui a profité de son avance pour descendre à la rivière mouiller sa casquette...
On repart ensemble...
Un virage à droite et elle est là... La côte que je redoute... A peu près 2 kms de montée... Et plus on monte plus, l'air est sec et chaud... Il est 15h30-16h00... Je ne sais plus... J'ai une montre qui me donne une quantité énorme de données mais, qui ne donne pas l'heure quand je cours...
Je passe en marche rapide, technique janick: je me penche un peu avant et je travaille des bras.... Je monte régulièrement sans faiblir... Je suis même surpris de distancer Marc...
En montant, je me remémore la vidéo de Zinzin Reporter... C'est là qu'il s'était retrouvé en difficulté et qu'il avait finalement été contraint à l'abandon...
Si le vent nous sauve un peu de la chaleur mais il est de moins en moins fort au fil de l'ascension...
Je n'arrive plus à boire ma solution d'hydratation... Ça ne passe plus... Je me force tout de même mais, le goût n'y est pas... On m'avait prévenu: "Tu risques de te lasser..."
J'arrive au "mur", fin symbolique de l'ascension...
C'est passé...
Marc me rejoint bientôt... On repart... Direction le ravito de la Guichette... On est un peu à l'ombre... Ça va mieux...
C'est là, entre le "mur" et la Guichette que nous passons les 40 kms de course... Plus de la moitié de la course... On tient le bon bout...
La Guichette... Ravito perdu au milieu des bois réputé pour sa bonne humeur et qui ne faillit pas à sa réputation... Musique et bonne ambiance sont là...
On se pose quelques minutes...
Je prends une décision radicale: j'oublie tout ce que j'ai lu sur l'alimentation en trail et je change complètement de stratégie d'alimentation... Ma solution d'hydratation ne passe plus... Je bois donc pour étancher ma soif: 2 verres de Coca, 2 verres d'eau gazeuse et 2 verres d'eau plate... Ça fait un gros volume mais, je tente le tout pour le tout... Au mieux, ça passe; au pire, je vomis... Quelques quartiers d'orange et quelques TUC et on repart... 6 kms jusqu'au prochain ravito et une difficulté: la montée entre le Ravin des Arcs et la carrière du Frouzet... Sinueuse... Pleine de cailloux...
Passage de la rivière et on attaque... On rejoint deux jeunes coureurs qui ont un bon rythme... On s'accroche et, finalement, la montée passe très bien... On rejoint le chemin qui nous conduit jusqu'à la carrière et le ravito où attend une délégation du SMA, le soutien d'Isabelle...
On retrouve rachel. Et, soutien inattendu de christophe, en VTT... Ça fait plaisir de les voir...
Même stratégie: Coca, eau gazeuse et eau plate...
On traverse la route... Ça monte: je ne cours pas mais, marche d'un bon pas et finalement, ça paie... Je m'économise et avance bien tout de même... Je distance encore Marc dans la montée mais, je suis confiant: il court plus vite que moi... Il me rattrapera... J'arrive à la boucle de 4 km rajoutée par rapport à l'an dernier... Je ne l'ai pas faite en reco... Je ne sais pas où je vais... Ça monte, ça descend, ça tourne à droite, à gauche mais, ça va, je gère... Je rejoins finalement un chemin large et roulant et je me dis: "C'est bon, tu descends tranquille en roue libre jusqu'à Saint Martin..."
Mais, non, tout d'un coup, rubalyse en travers du chemin et je me retrouve redirigé vers le sous-bois... Une boucle dans la boucle...!! Le petit bonus, cadeau de l'organisation... J'arrive encore à courir... Je tiens le choc... Mais, le terrain est plus difficile, monotrace sinueux et cailloux... Et, finalement, les jambes me lâchent... Je marche... Marc me rattrape et me dépasse avec un petit groupe de coureurs que j'avais distancé... Mon genou gauche tire... Ça tape... Il me fera mal jusqu'à la fin...
Je rejoins finalement Saint-Martin et le goudron pour descendre jusqu'à la base de vie mais, je n'arrive plus à courir... Chris me rejoint en VTT et m'encourage... Je repars doucement en descente...

Base de vie de Saint Martin de Londres...
Marc est là, attablé... Il a déjà commandé des pâtes...
Mon "assistance" est là aussi, surprise de me voir aussi frais... Si elle savait tout...
Je doute vraiment sur l'issue de la course...
On m'annonce 119ème au classement... Je suis surpris: je n'ai pas l'impression d'avoir doublé tant que ça...
Je suis à Saint Martin... Je sais que je suis presque rendu mais, le doute subsiste... Il est là, omniprésent...
J'essaie de manger quelques pâtes mais, ça ne passe pas... Coca, eau, pâte de fruit à la MaltoDextrine, on ne change plus une équipe qui gagne... Même si depuis quelques kilomètres, je sens mes reins souffrir... Une petite douleur lancinante dans le dos, des urines très concentrées... Je sens les cristaux de sel sur la peau de mon visage... J'aspire toujours sur le tuyau de mon camelback lorsque je cours mais, sans conviction... Je m'hydrate au maximum et remplis tout de même ma poche à eau...
Kilomètre 56... Plus que 19... Ce n'est plus rien du tout comparé à ce qu'on vient de parcourir mais, ça me paraît énorme...
C'est reparti... Chris en VTT est toujours là... Il nous accompagne jusqu'au bord de la route puis, on le perd... Passage sous le pont... Un petit bout de goudron pour rejoindre le mas de La Liquière et on repart sur les sentiers...
On passe le Mas de Londres... Ça monte doucement... On traverse une petite route et là, je me retrouve en terrain connu... Le petit vallon qui passe derrière le Lac de la Jasse... Je me sens pousser des ailes... Je sais où je suis et où je vais... Je me remets à courir... C'est plus facile: le sentier descend doucement sans caillou... Ça roule pour moi... Je ne retiens plus rien... Je sais que la fin est proche... Je n'ai plus peur de me "cramer"...
J'entends tout d'un coup au milieu de nulle part: "Allez, Christophe...!!". C'est encore Chris qui a rejoint le sentier en VTT... Finalement, il ne nous avait pas perdu... Deux mots, ce n'est pas grand chose mais, ça fait énormément de bien... Je repars de plus belle...
J'arrive en bas de la montée de Cazevieille...
Je m'arrête.. J'attends Marc...
Je discute avec la très gentille bénévole qui est là perdue derrière le Pic Saint Loup (je ne lui ai même pas demandé son prénom...). Elle attend la relève pour 21h00: camille et  ...allie Marc tarde... J'ai peur de ne pas pouvoir repartir... Je décide de poursuivre... J'attaque la montée... Toujours en marche rapide... Je rattrape et dépasse des coureurs, 4 ou 5 rien que dans la montée... Ça passe finalement tout seul...
J'arrive au ravito de Cazevieille et attends Marc...
Ça râle chez les coureurs... "Il reste 9 kilomètres et demi" "Quoi...!! Mais, ça va faire plus que prévu...!!" "J'en ai marre des cailloux" (une coureuse des Landes).
Je rigole doucement... Je sais que je suis à la maison...
Marc ne tarde pas... On mange un peu, on boit...
Et on repart bon pas... Ma montée annonce: "Batterie faible"... Mon objectif est d'arriver avant qu'elle ne rende l'âme... On est proche du but... Ça nous dope...
Après tout, on les connaît presque par cœur, cette dernière montée et cette descente du Pic...
On redoute le pierrier mais, ça passe nickel...
On débouche sur le chemin de la montée du Pic et on lâche tout... On double encore... J'encourage en passant et explique la fin du parcours...
On arrive à la Crouzette... La nuit tombe... On sort les frontales... On va passer à couvert des arbres... Je fais ce soir une de mes plus belles descente du Pic... On est rapidement dans le noir mais, on trace... L'un tire l'autre, l'autre le pousse... On survole les cailloux... Et on double encore...
1h11 entre Cazevieille et le Galion... (Un PR sur Strava...)
La libération lorsque nous arrivons sur le goudron... Pour une fois, on l'apprécie...
On lève le pied et on continue la descente...
Vieux village
Carriere des morts
500 mètres... Les plus longs...
Ce petit faux plat qui m'achève...
Les cinquante derniers mètres... On relance... Presque en sprint...
Nos filles, Lise et Maelle, nous rejoignent et nous passons la ligne d'arrivée à quatre, main dans la main...
12h 53 minutes...
Le temps d'arrêter nos montres (74km200... 74km900... Nos montres ne sont pas d'accord) et on s'embrasse...
Put@in...!!! On l'a fait...!!! On est allé au bout...!!!
Comme dirait Jannick : "Fin de chantier..."

Bilan:
73 km/3100D+
12h 53min de course...
106ème au classement général, 35ème Master 1...
Deux paires de chaussures...
7,5-8 litres d'eau consommés, 5 ou 6 pâtes de fruit à la maltodextrine, 1/2 paquet de TUC, 3 ou 4 oranges...
XX moments de doute...
Un genou qui grince, des ampoules...
2,2 kilos perdus sur la balance entre le matin et le soir...
Une énorme satisfaction...
Et sûrement plusieurs jours pour m'en remettre...

Si je devais remercier quelqu'un, je ne saurai pas par qui commencer...
-thierry et francesca, parce qu'ils m'ont doucement guidé vers cet Héraultrail malgré mes doutes...
-Marc M.,stephane remy philippe et encore Thierry pour leurs conseils...
-Christelle, mon "assistance", cette épouse qui m'accompagne et me soutient...
-Marc V. qui m'a accompagné tout le long de cette course...
-Élena, Nathalie, Marc M. encore, Valérie, Rachel pour leur parole réconfortante et leurs encouragements sur le parcours...
-rémii, pour son suivi en live depuis le PC Course...
- Chaque bénévole sur le parcours, sur les ravito, sur la zone d'arrivée, toujours prêt à nous aider, à nous guider...
- Tous ceux qui m'ont encouragé dont leo ou christophe ("T'es un grand malade...!!"; "Toi, je te respecte")...

NB: Aucun caillou ou bloc de calcaire n'a été maltraité au cours de ce trail...

VINCENT :
Petit retour sur mon Festa Trail!
Samedi lever aux aurores pour aller me poster sur la route des Lavagnes. Signaleur et encourageur pour les furieux qui se sont lancés sur l'ultra draille! Il fait beau et bientôt chaud, c'est bien agréable!
Ensuite direction Brissac pour le ravito. Super ambiance et plein de copains, des coureurs partout et le SMA en nombre!
Dimanche lever aux aurores encore, direction Claret pour le marathon de l'Hortus. Heureusement que je le fais en relais et que je pars en 2ème car le dossard est resté à la maison! Je dépose ma coéquipière au départ et je retourne sur Montpellier...
Super temps pour marinequi boucle ces 22km en 2h16 et me passe le relais à Valflaunès, ma course démarre. Je pars vite mais je suis bien, je double de suite beaucoup de coureurs. Bonne montée vers l'Hortus et les crêtes passent bien. Je me mets dans l'allure d'un gars qui envoie pas mal, très régulier. On va se suivre quasiment tout le long et j'apprendrai à la fin qu'il a fait toute la première partie avec Marine.
La faille passe bien, le pierrier aussi, bonne relance jusqu'au ravito. Il commence à faire bien chaud...
C'est sur la face nord du Pic, en montant vers les tours ruinées que les choses commencent à se gâter... Mon estomac se noue, la moindre gorgée d'eau devient douloureuse, puis je me tord la cheville (heureusement sans gravité). un gars me rattrape juste après le col et ça me relance pour la descente. Un peu d'eau sur la tête à Cazevieille plus les encouragements de Nathalie me permettent de repartir au petit trot.
Bonne montée vers le pic malgré la douleur au ventre, par contre la descente est difficile, je suis un peu au ralenti, les crampes commencent à se faire sentir... Je double quand même beaucoup de coureurs qui sont presque à l'agonie dans cette descente infernale, ça me réconforte un peu. Arrivé sur le bitume c'est dur de relancé mais j'assure quand même à presque 12 km/h.
Marine est là pour m'attendre en bas de la carrière des morts, et ça me fait un bien fou de la voir et je me force à garder le rythme. Puis thierry et pierre sont là pour me crier dessus et m'aider à passer le dernier petit coup de cul avant de dérouler le plus vite possible vers l'arrivée, enfin!
J'avais pas fini une course cramé comme ça depuis longtemps, mais j'ai le sentiment d'avoir tout donner et c'est déjà bien. En plus j'avais prévu 2h45, et je fais 2h46, alors c'est pas mal du tout!!
Merci à toutes et tous pour les encouragements sur le parcours (.... et tous les autres!)
Et merci à marine pour cette super course!
Vivement l'année prochaine, sur l'Hérault trail, promis

Yannick BOULOC :

Aujourd'hui, j'ai couru ma première grosse distance en ce Festa TraiL 2017 il s'agissait du Marathon de l'Hortus. C'était pas forcément gagné mais j'étais quand même préparé. Y a eu des hauts et des bas mais ça c'est quand même passé en 7H08 ce qui est pas degeu au final.
Le temps est donc venu des remerciements.
Tout d'abord je commencerait forcément par fannyqui m'a supporté (dans les 2 sens du terme) tout au long de la journée. Elle a été vraiment exceptionnelle et j'ai bien conscience de la chance que j'ai de me réveiller tous les matins à côté d'elle (même si je lui dis sans doute pas trop).
Ma maman et Lionel qui ont beaucoup compté
Mes 3 compères de la journée furent: Marc Malmejean,bruno et christophe.Si je me suis pas enflammé au début c'est grâce à vous et bizarrement quand je me suis retrouvé seul c'est là ou j'ai commencé à déguster.
Merci à tous ceux du SMA qui nous ont encouragé tout au long de la journée et surtout lors de l'arrivée au petit rond c'était très fort.
Une petite pensée aussi pour vincent qui m'a permis par ses sorties et ses conseils de bien géré cet évènement.
Merci à l'organisation et aux bénévoles bien sur! C'est avec plaisir que je referai parti de l'équipe l'année prochaine.
Pour finir merci à Cristiano d'avoir ouvert le score à Malaga et de ne pas gâcher ma fin de journée.

Phlippe E :

Tout d'abord merci à vous tous pour votre soutien , vos encouragements qui me son allait droit au cœur et qui m'auront permis de réaliser mes objectifs ! J'ai donc fais mieux que mon objectif qui me paraissait un peu prétentieux, Faire l'ultra en 22hrs, puis finalement après avoir fait un début de course prudent je me suis vite retrouvé avec 1 hrs d'avance sur mes temps de passage au pic baudile, une avance que je vais gérer jusqu'à l'arrivée pour finir avec 55min d'avance !! 21h04 et 27 au général , avec une arrivée ou j'étais attendu par ma femme, Rachel, thierry et Sylvie, Nené, thierry t. Milles merci d'avoir était la pour mon arrivée. Après une courte nuit sur place, me voila reparti pour le tour du pic avec un objectif en 3h15 pour continuer sur la moyenne du 120kms et me voilà donc reparti pour 18 kms et 875D+, le premier kms était un peu compliqué avec des jambes un peu dur mais en peu de temps j'ai retrouvé de très bonne sensations, encourager par tous les bénévoles amis et coureur qui avait appris avant le départ que je venez de Faire l'ultra , j'ai trouvé mon rythme de la veille pour finir en 3h15 !! Double objectif atteint après 24hrs19 de course et 5895D+😛maintenant place au repos !!
Un grand bravo à vous tous pour vos courses respective ou vous avez également tout donné ! Bravo le SMA