La Grande Motte ou Le Vigan ?

Trail ou Route pour la CR-T ? La Grande Motte ou Le Vigan ?

Le bitume a chauffé sous la foulée de Fred au semi en 1h15, c'est très très vite ! les autres n'ont pas démérité, car 21km, même plat, c'est dur. Un course de vitesse, d'usure physique et mentale ou il n'y a pas de répit comme en trail. alors moins de 2 heures, c'est déjà bien, et on fera mieux la prochaine fois. La course sur route est exigeante en entraînement, stratégie, diététique... Bravo à la dizaine de concurents du SMA qui ont couru, y compris le 10km.

4 courses au Vigan pour manger des oignons doux des Cévennnes, et avec de belles performances. Nous étions 25 à braver la météo. le départ du 105 a été repoussé de 4 à 8h, pour cause de vraie alerte orange. Le départ fut lancé sous la pluie froide pour 85 km, en passant dans le Cirque de Navacelle. Thomas et Thierry Tanav partent en dernier, pour finir l'épreuve. José et Françoise s'observent, sous le regard de Paul... le chalenge interne continue.

A midi, le départ est donné sous le ciel menaçant pour 62km, en passant aussi dans les gorges de la Vis, si belles et avec de belles cascades cette année. Il faut affronté le vent, la pluie, en regardant les sommets enneigés : on se découvre en montées, et on se couvre en descente et sur le plat. 2500 mètres sur 4 grosses côtes, dont un vrai mur ! il faut avoir du moral pour continuer.

Dans l'après midi, le trail des oignons de 21km est donné, ils étaient 7, dont les gars discrets de Valflaunes qui sont montés. Bruno T fait cette distance pour la première fois : cela restera un bon souvenir, il est même resté sur place pour voir arriver les avant-derniers de l'ultra : merci !

La petite distance, 11km, n'a rien de facile... Marcher ou courir, comme pour les autres courses, il faut choisir sans cesse. Camille l'africaine fait encore son podium, et Alain G est également récompensé, et c'est bien mérité : entraînement sérieux, régulier : Chapeau Alain !

Il sont tous au chaud, lorsque Janick arrive avant la nuit, en battant son record de deux ans sur une distance plus longue. Le niveau de la course est très relevé, les 2 premières féminines sont vraiment très fortes. Enfin Thierry B arrive heureux d'être dans son objectif, mais après avoir souffert sur le Causse, en vent contraire... Un grand merci aux supporters du SMA qui étaient là ! Puis arriveront Grégory G, notre jeune Anthony (un grand Bravo, il n'a pas 25 ans), Christophe L, Philippe E, Nadine T, et Stéphane qui sont devant encore une centaine de concurrents qui galèrent dans les cailloux glissants en pleine nuit.

Finalement les arrivées du 82 se mélangent au 62, et c'est en fin de parcours que José doubla Françoise sous le regard attentif et attentionné de Paul. Belle bagarre à l'usure, car c'est usant cette course, et ils étaient usés à l'arrivée. Puis plus tard, arrivent bras dessus, bras dessous, Thierry et Thomas, le sourire joyeux sur un visage défait. Thierry était mieux préparé, et Thomas espérait courir sur ses acquis, mais ça ne suffit pas. Les deux potes ont fini ensemble, comme promis, et finir ce genre d'épreuve, c'est déjà énorme : quel moral il faut avoir !

Maintenant, le temps de la récupération est venu, ... RDV à l'entraînement au stade !

Janick