CRT Sortie Roc Blanc 18 km 600 D+

Sortie Roc Blanc 18 km 600 D+,  aussi douce et tendre qu'une rose.

TOUTES LES PHOTOS ICI

 

 

J'ai bien cru ne jamais pouvoir enmener un peu de monde du ptit club de st Math  à cette sortie au Roc Blanc, et voilà, on est 13, joli groupe sympa, juste adorable, et Laure de Prades est venueen plus.
Départ env 9 h de st Math, un poil reculé pour que tout le monde puisse venir, mais c était tres bien.

 

 

Reperage du chemin d'accés, un peu grace au gps,  « route du roc blanc », facile à se rappeler ; il y a deja un ptit moment que je ne suis pas revenu ici, ah si, une fois cette année avec Olivier David, de Prades ; Si vous voulez le refaire, à st Bauzille de Putois il faut tourner à gauche, prendre le pont qui enjambe l'Herault et à droite aussitôt, suivre la direction d'Agones ensuite, sans entrer dans le village apres ; on rejoint Cazilhac, tourner une premiere fois à gauche puis à droite, une traversée etroite dans le village où rien n'est indiqué et on es bien sur la route du roc Blanc (D4E9). Reperer le pied de la piste apres 2 epingles, il y a bien un parking, d'ailleur on s'y est arreté, pourtant si on veut eviter de monter aussitôt apres le depart, il peut etre judicieux d'aller se garer un ou deux km plus loin pour s'echauffer tranquillou avant. Nous a 10 h on attaque, bim, direct ; apres coup, je pense que j'aurai peut etre pu redonner quelques infos sur le profil : c'est quand meme une montée de 600m de denivelé, ininterrompue sur environ 8 km !! , avec une premiere partie assez raide par moment. Au depart ça cause un peu, et au fil du temps, les oiseaux chantent plus ; il fait pas bien chaud, Annabelle est à peine remise d'une pneumopathie et le froid gene sa respiration ; Camille est partie gaillardement ; devant les fusées fusent ; premier regroupement à la fin de la premiere partie raide, on arrive au debut de la crete au niveau des premieres antennes ; premieres photos , le ciel est degagé, on a de la chance ; bientôt on arrive sur la crete, la pente devient plus sympa, le paysage au loin aussi ; vu la bas, le st Loup bien sûr , la ligne horizontale argentée : la mer ; photos, la moyenne , pfff, c'est bon pour les pros ! Deuxieme regroupement vers la fin de la montée au niveau du panneau et de l'aire d'envol des parapentes ; pause, et choix : on laisse le point le plus haut, mais pas beau, au bout de la piste à droite, avec les antennes ; reste, d'un côté, à gauche, belle piste mais pas terrible, de l'autre, on courra pas beaucoup, enfin pas du tout, mais c'est pas moche ; bien vendu, le choix est fait : vers le beau : un panneau indique vaguement la direction : ça monte plus ou moins pleine pente ; chemin tres peu visible, et justement je le vois pas ; pas grave, Fred, ouvre une voie logique entre les genets ou les chenes kermesse : on arrive en haut : tres beau : j'avais pas menti, ouf : une belle vue sur la vallée en bas: la vallée de la Vis ; le groupe semble bien aimer, je suis ravi, heureux de partager les coins que j'aime...enfin....moi l'ours solitaire !!!! trop drole. La premiere crete qui se deroule entre rochers et vegetations, insite à regarder où on pose les pieds : coureurs s'abstenir ; piscine gelée dans un trou rocheux, on prend le cheminement qui semble le meilleur ; descente pour rejoindre le bout de la piste : Sommet du Roc Blanc : hé ! arret photo obligé, paysage au top! …


On continue : l éperon rocheux pourrait facilement se desescalader, mais on passe, apres 10 m en sens inverse, à droite  par une pistouille, qui semble partir dans le vide, a peine marquée dans les ptits cailloux et qui redescend à flanc vers la droite . Belle ambiance pour rejoindre la deuxieme crete rocheuse faite de larges blocs lissés par le temps où , s'ils sont secs, on peu courir.... prudemment. Tout au long de ces deux cretes, en me retournant, pour voir l'équipe,  je vois tout le petit groupe caracoler, éparpillé, apparaître au dessus de la vegetation, comme de joyeux petits lutins ; trop drole.


Bon, là, juste apres la crete, changement de direction, à ne pas louper : la pistouille à droite (la deuxieme), peu visible, (surtout quand il y a du brouillard), est facilement trouvée là, grace au gps et à une nouvelle marque faite recemment à la peinture bleu au sol : Euze ; c'est par là qu'on va : mono trace étroit, assez peu utilisé.
Je propose bien une petite rallonge de 7 km vers le rocher de l'aigle en suivant un moment encore les sommets au dessus de la vallée de la Buège, mais personne ne mord, ça tombe bien, moi non plus.
Bon, aller, direction Euze : on est en versant Nord : ….de la neige !!!! j'avais bien dis qu'on irais à la chasse à la neige !! gagné ! Enfin, juste de quoi faire une vague ptite boule de neige, pour ….Annabelle …..j'essaie de lui offrir gentiment...sur le visage....mais elle  refuse !!!! ppffff j'comprends pas !!! un si beau cadeau ! Un peu plus loin sur le parcours à l'ombre là il y a bien 4 m 2  de neige au sol : là , j'attends, je veux immortaliser l'instant, je la traque, et hop dans la boite ! Quand meme !!

 

 

Sur la gauche arrive la ptite rallonge depuis le rocher de l'aigle
Passage un peu caillouteux, on approche d'Euze, aujourd'hui on n'entend pas les chiens, c'est bien, il y en a qui n'aime pas trop, moi non plus : c'est pas qu'ils m'ont deja mordu, non, mais ….comment dire, quand je les est vu arriver une fois vers moi, j'ai essayé de faire ami ami, de marcher, de parler, de faire le gars qui n'avait  absolument pas peur, et un temps je me suis demandé s'ils allaient bien me comprendre ; j'ai l'impression qu'ils ont hesités, pourquoi ? Je sais pas, ils me l'ont pas dit ; l'odeur peut etre, la viande pas fraiche, ou ils avaient plus faim simplement. On traverse le hameau, il semble desert là , peut etre que l'hiver il n'y a personne...et pas de chiens.
On rattrape la route goudronnée et là les derniers km, en faux plats montants parfois, ont semblés..... juste un peu long à certaines jambes.


Pause casse croute ; tout le monde content, c'est chouette, vraiment. Merci pour ce petit moment de bonheur. Sortie aussi douce et tendre qu'une rose .


Daniel